• Create an account
    *
    *
    *
    *
    *
    *
    Fields marked with an asterisk (*) are required.

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel
Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Facebook l'intégrale [LECTURE SEULE] non-officiel

Facebook l'intégrale [LECTURE SEULE] non-officiel il y a 5 ans 1 mois #551

  • david
  • Portrait de david
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Messages : 255
  • Remerciements reçus 42
  • Karma: 2
07 novembre 2014

Que la paix, la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur vous.
À ceux qui nient la validité de la théorie de l’évolution :
Sortez de la grotte sombre de l’ignorance dans laquelle vous vivez.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Facebook l'intégrale [LECTURE SEULE] non-officiel il y a 5 ans 1 mois #552

  • david
  • Portrait de david
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Messages : 255
  • Remerciements reçus 42
  • Karma: 2
07 novembre 2014

{Ou bien penses-tu que la plupart d'entre eux entendent ou comprennent ? Ils ne sont en vérité comparables qu'à des bestiaux. Ou plutôt, ils sont plus égarés encore du sentier.} Coran 25:44
N’importe quel imbécile, et il y en a beaucoup, peut lire ce verset ou réciter sa signification tout en l’appliquant à ses adversaires idéologiques. Juste comme ça, et avec un bêtise inégalée, il imagine avoir prouvé qu’il a raison et que ses adversaires ont tord. Il le fait sans remarquer qu’il est lui la personne qui est en premier lieu visée dans ce verset s’il n’a pas écouté et compris les évidences de son adversaire, au lieu de prendre une décision sans connaissance complète de ce que son adversaire présente, ou au lieu de dépendre de quelqu’un d’autre pour décider de son sort à sa place avec l’excuse que c’est quelqu’un de connaisseur et de spécialiste en la matière, et ainsi de suite avec les excuses des nations passées qui confrontèrent les prophètes et les successeurs. S’il agit ainsi, il est la personnification la plus appropriée pour ce verset {Ou bien penses-tu que la plupart d'entre eux entendent ou comprennent ? Ils ne sont en vérité comparables qu'à des bestiaux. Ou plutôt, ils sont plus égarés encore du sentier.} Coran 25:44
Mon conseil pour vous, peu importe qui vous êtes, est de lire, écouter, et comprendre ce que votre adversaire dit, de sorte que vous ne vous trouviez pas finalement avoir vécu votre vie sous la fausse impression que vous portiez la vérité absolue, alors que vous n’êtes qu’une parmi tant d’autres personnes ignorantes.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Facebook l'intégrale [LECTURE SEULE] non-officiel il y a 5 ans 1 mois #553

  • david
  • Portrait de david
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Messages : 255
  • Remerciements reçus 42
  • Karma: 2
09 novembre 2014

Que la paix, la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur vous.
Voici un lien pour lire L’Illusion de l’Athéisme [en arabe] gratuitement :
www.almahdyoon.org/arabic/documents/live/wahmilhad
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Facebook l'intégrale [LECTURE SEULE] non-officiel il y a 4 ans 11 mois #569

  • david
  • Portrait de david
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Messages : 255
  • Remerciements reçus 42
  • Karma: 2
25 janvier 2015

Que la paix, la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur vous.
{Et Nous n'avons attribué l'immortalité à nul homme avant toi. Est-ce que si tu meurs, toi, ils seront, eux, éternels ?
Toute âme doit goûter la mort. Nous vous éprouverons par le mal et par le bien [à titre] de tentation. Et c'est à Nous que vous serez ramenés.}

Qu’Allah augmente vos récompenses en la mort de mon frère et ami, le cher ingénieur M. Mowaffak Al-Araji. Qu’Allah le récompense de la meilleure récompense des bienfaisants au nom de Muhammad et de la descendance de Muhammad, car il soutint la vérité et resta ferme sur la vérité, jusqu’au dernier moment de sa vie bénie qu’il remplit du rappel d’Allah SWT. Que la paix, la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur lui le jour de sa naissance, le jour où il retourna vers son Seigneur, et le jour où il est ressuscité.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Fethi

Facebook l'intégrale [LECTURE SEULE] non-officiel il y a 4 ans 11 mois #576

  • david
  • Portrait de david
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Messages : 255
  • Remerciements reçus 42
  • Karma: 2
31 janvier 2015

Paroles de l’Imam Ahmad Al-Hassan (as) ;
Que la paix, la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur vous.
Qu’Allah augmente vos récompenses.
Qu’Allah lui fasse miséricorde. Sa faiblesse, sa maladie et son âge avancé ne l’empêchèrent pas de soutenir la vérité. Je demande à Allah d’élever son rang et de la récompenser en bien au nom de Muhammad et de la descendance de Muhammad.
L’interview sous forme audio se présente comme suit :
Le monsieur [qui parle dans l’enregistrement] : Que c’est-il passé ?
Umm Akeel : Deux hommes entrèrent. Ils emmenèrent mon fils. Nous avions déjà préparé les marmites pour cuisiner pour Al-Hussain, mais j’appris qu’ils l’avaient emmené. Lorsque j’entendis qu’ils l’avaient emmené j’ai perdu espoir. Je dis que moi, la femme avec les marmites, n’allumerai pas le feu : « je suis là servant Al-Hussain et malgré cela ces choses m’arrivent à moi », pensais-je. J’allai dormir (j’étais couchée sur le sol) et deux personnes entrèrent soudainement : Al-Abbas et Al-Hussain, je m’en souviens encore et la marque est toujours dans notre cour. Saddam était assis dans la chambre de mon fils (la chambre que nous utilisons pour servir Al-Hussain) et j’avais peur de lui, donc je fermais la porte à moitié. C’est à ce moment que les deux hommes entrèrent. L’un d’eux dit à Saddam « comment osez-vous entrer ici ? ».
Lorsque je vous raconte cela, je ressens de la douleur dans ma poitrine.
Il dit, « qui vous a autorisé à entrer dans la place d’Al-Hussain ? »
Alors je lui répondit en disant : « Mon maître, ne savez-vous pas ce qu’il m’est arrivé, qu’ils ont emmené mon fils ? »
Je jure par votre grand-père le Messager d’Allah, il me répondit en disant, « où pensez-vous que votre fils a été ? » Depuis qu’ils l’ont emmené je l’ai porté sur mon épaule droite. Ne vous inquiétez as pour votre fils. Pourquoi n’allumez-vous pas le feu sous les marmites pour Al-Hussain ? »
J’ai dit, « mon maître je suis sûre que vous comprenez, je suis une mère et ils ont emmené mon fils et je ne pouvais plus penser de façon rationnelle, j’ai perdu mes esprits. »
Il dit, « la louange est à Allah. Dans votre vie, votre fils vous reviendra, sain et sauf. Ton jour viendra, ô Saddam. Ce monde est sans valeur dorénavant. La seule qui empêche la torture de vous atteindre c’est que les gens ont encore des valeurs et ne rejettent pas leurs invités, et ils servent encore Al-Hussain. »
Je jure par votre grand-père le Messager d’Allah, ce sont les trois mots que j’ai entendus d’Al-Hussain lorsqu’il me répondit.
Je lui demandai : « mon maître, qui est cet homme à vos côtés ? »
Il dit « je suis Al-Hussain et voici Al-Abbas, à qui vous avez prié. »
J’allai vers Al-Abbas et je dis, Vous êtes comme mon fils, Abu Al-Fadhl, je veux mon fils de votre part. »
Il dit « votre fils n’est pas blessé. Chaque fois que quelqu’un le frappe je prends le coup à sa place. »
Lorsqu’il dit ça je me réveillai et mes filles étaient à côté de moi. Je suis allé dans la cour et j’ai fait trois rayures. Les filles me demandèrent ce qu’il m’était arrivé et je dis, « ça n’est pas vos affaires. »
Je vous jure, le troisième jour j’ai eu le signe. Ils vinrent à nous sur le pont, tant de gens. Ils on dit qu’ils les avaient transférés [les prisonniers] au département des [crimes] mineurs alors qu’ils avaient dit qu’ils étaient au département des [crimes] majeurs.
Je l’ai entendu d’Al-Hussain et j’étais certaine de cela, et l’Imam Abu Abdullah n’est pas défaillant. Les filles me demandèrent ce qu’il se passait, et je leur dis que j’ai eu un rêve et c’est ce qui s’est passé, et c’est ça qu’Al-Hussain m’a donné. J’ai vu Al-Hussain deux fois, et mon fils l’a vu aussi, lorsqu’il était en prison. Les Ahl Al-Bayt n’ont jamais étés défaillants, et nous sommes les serviteurs des Ah Al-Bayt.
Akeel : J’ai eu une vision à Rafha en 1995, et elle se réalisa en 2012. Une partie de la vision était qu’une guerre était menée contre un pays islamique, et j’ai vu mon ami Muhammad Al-Khaseer (il était à Rafha). Il dit « tu dois faire l’appel à la prière, avec les deux parties. »
Je ne savais pas ce que l’appel à la prière avec les deux parties signifiait, cependant, mais quand nous avons cru en cet appel nous avons découvert à propos du Mahdi et des Mahdis, et comment dans l’appel à la prière nous témoignons que Ali et les Imams sont les vicaires d’Allah, et que Al-Mahdi et les Mahdis sont les vicaires d’Allah. Il dit que je devrais faire l’appel à la prière avec les deux parties. Ma mère était en dehors du fort et j’ai dit, « Muhammad ! Ma mère est en dehors du fort. » Il dit, « sortons pour la récupérer. » Alors nous sommes sortis et l’avons récupérée. Lorsque je l’ai vue en dehors du fort, elle s’était endormie depuis un petit moment. Lorsqu’elle était aux USA, elle avait subi une opération du cœur pendant laquelle son cœur s’est arrêté, et le troisième câble de la machine n’était pas encore connecté. Son cœur s’arrêta et elle était presque morte entre les mains de son docteur. Son opération qui devait durer deux heures en dura quatre. Mais la louange est à Allah. Quand son cœur s’arrêta, la machine commença à fonctionner. Lorsqu’elle commença à fonctionner, son cœur se remit à battre. Les câbles n’étaient pas encore complétement connecté. C’est ces machines qui aident le cœur, vous savez ? Nous l’avons ramenée en Irak plus tard et je l’ai appelée. Elle avait eu une vision de l’Imam Al-Hussain lui donnant trois bougies. Alors je l’ai appelée et lui ai dit, « te souviens-tu de la vision que tu avais eue à Rafha ? Le fils de l’Imam est apparu maintenant. »
Alors elle annonça son allégeance immédiatement dans le salon [Paltalk]. Elle dit à mon frère [Abu Yass] qu’elle ne lui donnera aucune des bougies et elle en prit une pour elle-même et il en restait deux. Donc [en réalité] Abu Yass était venu avec ses deux filles et les deux crurent en l’appel. Ma mère n’a pas donné les bougies à mon frère Abu Yass donc il étudie encore l’appel. Les deux filles, par contre, toutes les deux y crurent.
Un monsieur: pourrait-on l’entendre prononcer l’allégeance ? Je voudrais le mettre sur Youtube.
Umm Akeel : que la paix soit sur vous.
Je témoigne qu’il n’y a de dieu que Allah.
Je témoigne que Muhammad est le messager d’Allah.
Je témoigne que Ali est le vicaire d’Allah.
Je témoigne qu’Al-Mahdi et les Mahdis de sa descendance sont les vicaires d’Allah.
Le monsieur : qu’est-ce qui vous a fait croire en l’appel ?
Umm Akeel : bien sûr que j’ai cru en l’appel. Ne croyons-nous pas en eux ? Nous voulons la sécurité. Qu’avons-nous d’autre que Allah et les Ahlul Bayt ?
Akeel : raconte-nous ta vision avec les bougies.
Umm Akeel : j’étais en Irak avec ma fille aînée et je me sentais contrariée car je ne pouvais pas marcher, alors j’ai commencé à pleurer. Je suis allé dormir et j’étais dans un désert. J’ai vu un homme dont je ne pourrais décrire la grandeur, et son visage était une lumière brillante. Je le regardais mais en fait je ne pouvais pas voir son visage. Il m’appela et me demanda de venir vers lui. Il me donna trois bougies et dit qu’elles m’étaient envoyées par Al-Hussain, il me les donna et me dit que c’était à moi de voir si je voulais en donner une à Abu Yass ou pas. J’ai regardé les bougies et j’ai vu qu’elles étaient vertes. J’étais tellement contente et je les ai mises contre mon cœur et j’ai dit que je n’en donnerai pas à mon fils. Les trois bougies étaient si chères pour moi que je les ai mises contre mon cœur. Mes yeux étaient toujours fixés sur cet homme. Akeel m’a appelé plus tard et je lui dis que je n’étais plus contrariée.
Akeel : je l’ai appelée et lui ai parlé de l’Imam, alors elle fit allégeance immédiatement au téléphone. Lorsqu’Abu Yass vint ici, il continua à étudier l’appel alors que ses deux filles y croyaient.
Le monsieur [s’adressant à Umm Akeel] : est-ce que vous donneriez tout ce que vous avez à l’Imam Al-Mahdi ?
Umm Akeel : je donnerais mon âme et tous mes enfants à Al-Mahdi.
Le monsieur [s’adressant à Umm Akeel] : qu’Allah vous récompense en bien et vous protège. Je demande à Allah par le droit d’Al-Zahraa de ne jamais laisser votre cœur dévier de la vérité, de vous donner plus de miséricorde et de lumière et de protéger vous enfants purs, C’est tout ce que je peux dire.
www.facebook.com/video.php?v=791933584187640&permPage=1
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Facebook l'intégrale [LECTURE SEULE] non-officiel il y a 4 ans 11 mois #577

  • david
  • Portrait de david
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Messages : 255
  • Remerciements reçus 42
  • Karma: 2
1er février 2015

Suppliez Allah qu'Il remplisse votre cœur avec Son amour, le Tout-Puissant, car rien d'autre n’existe qui en vaille la peine.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.
Temps de génération de la page : 0.228 secondes